Confiance en soi : 3 clés fondamentales

 

 Aujourd’hui, je vous accompagne vers plus de confiance en vous.

Comment avoir confiance en soi, 3 clés à retenir et à pratiquer

Pourquoi je peux le faire ? parce que mes objectifs de vie, mes désirs ne sont pas forcément ce pourquoi j’ai le plus de facilité.


Nous pouvons posséder les qualités de notre but, mais libérer pleinement notre potentiel implique de résoudre ce problème de la confiance en soi, ou plutôt du sentiment d’insécurité viscérale face à l’inconnu.

Le sentiment de confiance en soi permet d’avancer et d’atteindre les objectifs importants pour nous, ceux qui nous tiennent à cœur de réaliser.

On a tous des projets, des idées ou rêves auxquels nous souhaitons donner un corps, que nous désirons manifester dans notre univers personnel ou professionnel.

Si nous avons besoin d’être confiant pour avancer, ce n’est pas quelque chose d’inné.

Bien souvent, on manque de confiance pour y aller, oser faire les choses.

La confiance en soi, grand pilier du développement personnel et spirituel, est cette qualité à la base de tout véritable accomplissement.

La confiance en soi se construit dans le temps et dans l’audace d’actions répétées, de petits défis qu’on se lance pour l’éprouver et la développer.

Et à quelque niveau que nous nous trouvions, nous n’avons jamais fini de repousser les vieilles frontières pour progresser.

Souvent, notre élan est sapé et, nous sommes littéralement assiégés dans l’illusion de fausses croyances constituant des freins pour devenir la rengaine psychologique, le programme des excuses de notre inertie.


Et notre créativité existentielle reste bloquée.

J’entends quoi par créativité existentielle ?

C’est la capacité de donner à notre force d’aspiration , l’espace et les moyens concrets de manifester de nouveaux horizons et perspectives de vie dans le sens que nous désirons.


Une sorte de constipation énergétique s’installe, sans même que nous le sachions, parfois aussi physique. Les symptômes sont variés.

 On peut tous développer ce sentiment de confiance inébranlable.
Vous découvrirez plus bas dans cet article un coach de coachs, un chercheur et prof d’Aïkido qui m’a inspiré la dynamique  du  » Pourquoi tu peux le faire  »

Mais avant cela, considérez attentivement les 3 éléments suivants :3 éléments importants pour avoir plus de confiance en vous

1. Changer son regard face à la difficulté ou à l’échec pour garder confiance en soi

 

Commençons par nous dire qu’on n’a pas besoin d’être parfait pour se sentir bien et créer ce devenir en osant.

Les changements ne sont pas faciles parce que les mémoires sont très puissantes.

Certains échecs cuisants nous ont marqué, chargé d’énergie négative et du cortège des  fausses croyances qui s’en suivent sur nous mêmes, sur les autres et la vie et nous avons face à cela développer des stratégie d’évitement de la souffrance.

  • Accepter le fait que sans se planter, on ne peut tout simplement pas pousser, grandir.
  • Il s’agit de rester créatif quoi qu’il arrive.

C’est transformer, faire basculer la polarité, canaliser par le regard ce qu’il y a de bon, de positif, pour révéler le potentiel d’évolution de votre expérience.

Vous ne restez pas coincé sur une impression négative.

Vous ne voyez pas d’échec, d’erreur là où vous retrouvez votre pouvoir de décider ce que vous allez en faire.

Soit on subit la situation en la laissant nous définir, soit on gère notre apprentissage en définissant nous même ce qu’apporte la situation.

Encore quelque chose que personne ne peut faire à votre place !

C’est en cela que l’échec constitue une épreuve : Réussir à en extraire courage, force et sagesse pour éclairer votre vie.

2. Sortir du connu pas à pas

 

  • L’erreur à ne pas commettre est de commencer par des choses extrêmes ou irréalistes.

Pour garder confiance en soi sur la durée, lancez-vous des défis réalistes pour réussir pas à pas à repousser vos limites

« La tâche à laquelle nous devons nous atteler n’est pas de parvenir à la sécurité, mais d’arriver à tolérer l’insécurité » Erich FOMM

 

  • Alors donnez vous des petits défis réguliers sur les qualités qui vous manquent et que vous avez besoin de développer pour aller vers vos objectifs, des choses simples que vous n’osez pas d’habitude.
    Repoussez vos limites petit à petit, de plus en plus loin pour élargir vos horizons, vos connaissances ou augmenter votre souplesse dans la certitude que vous ne risquez qu’une seule chose,
    progresser.

 

  • Faites attention à ne pas vous lancer des défis trop élevés en rapport à là où vous en êtes aujourd’hui. Vous devez en toute logique partir de là où vous êtes, si non vous prenez le risque de déchanter, de perdre courage et motivation.
    C’est la désillusion face à l’immensité de la tâche pour parvenir à votre but.

Et vous pouvez briser ici la mémoire de tous vos succès.

Par exemple :

Sauf si vous êtes âgé de 6 mois, vous ne pourrez pas réussir à faire le grand écart du jour au lendemain, sans persévérer dans des exercices d’étirements, si non, vous risquez la rupture d’harmonie, en l’occurrence ici la déchirure musculaire.

Les projets d’envergure nécessitent une préparation et d’être planifiés par étapes successives.

Avancer vers ses objectifs est un processus d’apprentissage régulier et d’acquisitions progressives des qualités nécessaires vers un but plus grand.

C’est comme vous étirer un peu tous les jours pour grandir en souplesse et en flexibilité pour effectuer un écart de plus en plus grand.

3. Osez faire les choses sans vous préoccuper des autres

 

Allez au delà de la peur d’être jugé, est un élément important dans le développement de la confiance en soi.

  • Éviter de se comparer aux autres, vous pouvez apprendre de l’expérience d’autrui, mais ne comparez jamais vos accomplissements à ceux d’autrui.
  • Occupez vous de vos affaires.
    Renforcer notre focus sur ce qui important pour nous sans se soucier du regard des autres.
  • Dans des moments de doute, j’ai observé qu’on cherche parfois à obtenir l’adhésion des autres pour agir.

La vérité, c’est qu’en général, les autres n’en ont rien à faire de vos objectifs.
Ils s’en fichent complètement.

Alors soyez vigilant à ne pas vous laisser atteindre par ce que les autres disent ou pensent.

Et « lorsque il n’y a pas d’ennemis à l’intérieur, les ennemis à l’extérieur ne peuvent pas nous atteindre » proverbe africain

Alors agissez pour vous affermir dans l’affirmation de vos besoins à vous, pour rester en accord avec vous même.
Vous seul devez faire ce qu’il y a à faire pour aller là où vous voulez aller.

Quand certains peuvent être à l’écoute, ou de bons conseils, ils ne peuvent pas simplement faire le chemin pour vous. Alors investissez en vous.

 Invoquez en vous des ressources insoupçonnées.

Pour plus de confiance en vous,  rendez-vous sur cette page,
un extrait vidéo du séminaire  « Sentiment de puissance » pour vous échauffer.

 

 

2 réflexions sur “ Confiance en soi : 3 clés fondamentales ”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge