Devenez propice au bonheur

Pour devenir propice au bonheur, voici la leçon n° 1 d’une série à suivre  que je vous propose.

Elle m’a été directement inspirée d’un film délicieux que je vous invite  à découvrir si vous ne le connaissez pas.

Elle n’est peut-être pas inédite mais heureuse et vaut la peine et la joie qu’on se la répète.

C’est comme en musculation, les répétitions en séries, y a que ça pour développer un muscle.

Développons ensemble cette capacité à être heureux.

 

  « Hector ou la recherche du bonheur »
le film

 

Laissez moi vous raconter juste un peu l’ histoire.

«  Il était une fois un jeune psychiatre qui s’appelait Hector et qui était très satisfait de sa vie.

Son univers était complexe, parfois un peu chaotique mais il aimait les choses ainsi.

L’aspect imprévisible de son quotidien lui procurait un grand réconfort ».

Il apprît à aimer comme jamais il n’avait aimé auparavant

Mais avant cela, atteint du syndrome de l’imposteur, il péta les plombs et décidât d’entreprendre un long voyage à la recherche du bonheur.

« Il voulait savoir ce qui rend vraiment les gens heureux ».

Journal de bord d’Hector : leçon n° 1

« Un bon moyen de gâcher son bonheur, c’est de faire des comparaisons. »

 

Pourquoi ?

  • Votre mental est le meilleur comparateur qui soit.
  • Nous jugeons de tout et d’un rien automatiquement sans même nous en rendre compte la plupart du temps par notre simple attachement aux gens et aux choses, et à tout ce qu’on peut se raconter à propos de ces gens et de ces choses.
  • C’est une habitude mentale, comme un réflexe qui pourrait bien gâcher votre bonheur d’apprécier qui vous êtes, ce que vous faîtes là où vous êtes, et les personnes que vous côtoyez..

 

  • En faisant des comparaisons quel que ce soit le domaine, vous n’arrêtez pas de porter des jugements , d’avoir des opinions sur tout, sur vous-mêmes et sur les autres.
  • Ce qui probablement ne contribue jamais à votre bien-être car si vous jugez, vous n’avez pas le temps d’aimer.

« Si vous jugez les autres, vous n’avez pas le temps de les aimer »

Par exemple:

Comment allez-vous vous sentir si vous comparez ce que vous faîtes, ce que vous avez aujourd’hui, ce que vous avez accompli avec la notoriété , la célébrité , le niveau de conscience ou la réussite de quelque nature que ce soit, à laquelle d’autres sont parvenus ?

  • Vous allez perdre le sens de votre valeur personnelle , mésestimer la qualité de votre travail et de vos efforts.
  • Vous perdrez aussi probablement le goût et l’appréciation des autres tels qu’ils sont, dans ce qu’ils ont de bon à vous offrir.
  • Peut-être même  allez-vous les détester, « les riches , les beaux , les musclés, les sages, les gentils les bienheureux bénis des dieux » ?!

En quoi cela nous rend t-il propices au bonheur ?

A l’inverse, vous avez  peut-être aussi pris cette habitude de vous consoler en regardant, en vous comparant, voire en écrasant les personnes plus démunies, moins bien loties que vous à quelque niveau que ce soit dans le seul but de vous sentir exister.

  • Votre sentiment d’être mieux que, meilleur que, plus beau que, d’être plus ceci ou cela , n’est qu’une illusion de plus à laquelle vous vous accrochez.
  • C’est le régal pour votre ego qui ne rate pas une occasion de diviser, d’engager des luttes de pouvoir avec les autres ou alors d’inspirer quelque abus.

 

Dans les 2 cas, le résultat est le même :

  • Frustrés dans vos entreprises et vos relations à cause de l’image négative que vous nourrissez de vous mêmes et des autres, vous ne trouvez jamais le bonheur au pays où vous n’avez pas encore appris à vous aimer tel que vous êtes et à comprendre les autres au lieu de les juger.

Qu’attendons-nous pour aimer ?

 

« Ce n’est qu’avec cette comparaison que nous transformons quelque chose de merveilleux en quelque chose de cruel » dit Léo Babauta dans son article

«se comparer aux autres : un crève-cœur cruel » 

Si comme dans «  Hector ou la recherche du bonheur »,
Nous voulons apprendre à aimer comme jamais nous n’avons su le faire jusqu’à présent,

«  On ne devrait pas être préoccupé à tel point par la recherche de notre bonheur mais simplement être dans le bonheur des recherches »

Dans le carnet de bord d’Hector, il y en des bonnes encore.

Je  vous donne rendez-vous  bientôt,

Ne manquez pas  la  leçon n° 2

« Beaucoup de gens pensent que le bonheur c’est d’être plus riche, ou plus important »

Qu’en dîtes-vous ?

 

 

2 réflexions sur « Devenez propice au bonheur »

  1. Merci beaucoup pour votre vidéo et votre article.
    Je vais découvrir le film également avec Grand Plaisir.
    Pour moi le Bonheur est d’Être bien avec Moi Même, d’Être Heureuse d’Être la femme que je suis. (encore du travail sur le sujet lol)
    Le Bonheur s’est de ne pas l’attendre ou le chercher mais le Vivre dans chaque geste que je fais.
    Le Bonheur passe par Moi pour passer par les Autres.
    Le Bonheur s’est de S’Aimer Soi Même pour Aimer Autrui.
    ( Un gros travail d’amour de soi que je réalise depuis plusieurs mois..)
    Encore un Énorme mercis pour vos vidéos et vos articles
    Natacha

    1. Merci à vous Natacha d’être venue jusqu’ici me lire
      et laisser votre témoignage. ça me fait très plaisir.

      Nous avons tous du travail sur le sujet !
      Vous l’avez dit , il importe de s’aimer soi-même,
      de s’accepter totalement et profondément pour reprendre la bonne formule d’EFT,
      c’est la base fondamentale à partir de laquelle tout devient possible. et s’aimer, en soi ,
      c’est aussi reconnaître et aimer l’autre en soi..

      Bien à vous

      Marina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.