Comment regagner ce pouvoir de coisir ce que vous allez ressentir et nourrir; vous êtes la seule personne à décider de faire de ce qui vous arrive une opportunité de vous entraîner à la paix

Entraînez-vous à la paix

 

Si comme pour moi, la liberté, la joie, la paix et l’amour sont des valeurs importantes pour vous, c’est en considérant votre responsabilité dans cette relation à vous-mêmes et aux autres, que vous savez le choix de votre attitude fondamental à la création de liberté, de joie, d’amour et de paix en vous comme dans le monde.

Regagnez ce pouvoir de choisir ce que vous allez ressentir et nourrir.

Car vous êtes la seule personne à décider de faire de ce qui vous arrive une opportunité de vous entraîner à la paix.

Vous connaissez ou avez connu sans doute ces moments où vous avez éprouvé de la colère, du mépris, de la haine et la torture des questions obsédantes, faut-il se battre ?

faut-il fuir, laisser tomber ? ces situations où vous avez nourri du ressentiment vis à vis d’une ou plusieurs personnes, ce tourment qui vous hantait jour et nuit.

Peut-être que dans un accès de violence, une envie de tuer vous a t-elle même un jour traversé l’esprit ?

Si vous considérez qu’on vous doit des excuses, que c’est vous qui avez raison, que l’autre a tort, et que vous attendez qu’on vienne vous demander pardon, que vous exigiez de l’autre qu’il comprenne, qu’il regrette, y a des chances pour que vous restiez frustré dans votre besoin d’être considéré sans jamais rien obtenir de la part de ceux qui vous ignorent, et qui pour la plupart, ne peuvent simplement rien vous donner de ce qu’ils n’ont pas pour vous.

Alors n’attendez rien.

 

Ne laissez personne vous voler ce que vous avez de plus précieux, votre vie, votre énergie, votre liberté de faire que votre joie et votre paix demeurent en dépit de tout.

Plus facile à dire qu’à faire me direz-vous ?!

Souhaitons-nous seulement de sortir le plus vite possible de la victimisation.

Si vous vous aimez et que vous vous respectez assez vous mêmes, vous le ferez pour vous, parce que la seule personne avec qui vous avez besoin de vous réconcilier, c’est vous.

«  Pardonne aux autres, non pas parce qu’ils méritent le pardon mais simplement parce que toi, tu mérites la paix »

                               La rupture d’harmonie

 

C’est un fait, nous digérons mal parfois certains mauvais traitements subis.

Cela veut -il dire pour autant que nous devrions en rajouter ? Non

Les liens d’amertume , de colère et de haine que nous entretenons consciemment ou non avec certaines personnes sont de véritables poisons pour le corps, le cœur et l’âme.

Prenez conscience de l’influence que ces liens d’enfer exercent sur vous, comprenez que ce registre émotionnel s’avère dévastateur, contagieux, menace votre équilibre, et fausse la structure même de votre relation aux autres et au monde.

Si vous les laissez diriger votre vie, vous vous laissez enfermer en les faisant dresser un mur entre vous et les autres, entre vous et la Vie elle-même.

Vous souffrez d’une rupture d’harmonie, votre organisme tout entier commence alors à manifester les signes  du désordre :

  • Tension nerveuse, agitation
  • Troubles du sommeil
  •  Ulcères, mal de dos
  • perte de vitalité, épuisement
  • Perte de motivation
  • Manque de concentration, d’efficacité
  • Rupture du flow naturel de votre créativité
  • Perte de la bonne fréquence, de la connexion,  de votre inspiration
        • Flambée négative de l’imagination où votre ego de peur se régale de faire une montagne insurmontable, d’une pierre, d’un simple caillou sur le chemin.
        • Rappelez-vous que seule votre perception de la situation compte et les sentiments négatifs qui vous rongent sont des filtres déformants qui vous brouillent l’esprit.
  • Refusez de vous laisser attacher et entacher le cœur par ces sentiments qui entretiennent l’amertume et la haine.
  • Ne laissez pas celles et ceux qui vous ont offensés vous enfermer dans la colère, le ressentiment, parce qu’alors vous vous faites beaucoup de mal en les autorisant à vous dominer et à définir pour vous ce que vous devriez ressentir face à l’événement..
  • Ne refoulez pas non plus votre colère , apprenez à l’accueillir, à la regarder, autorisez-vous à vous sentir affligé sans vous juger, mais ne laissez pas votre rage vous définir, ni vous emporter là où vous ne souhaitez pas ou plus aller.

Car que pourriez vous apporter, donner à vous mêmes, aux autres et au monde  de cet amour,  de cette joie et  de  cette liberté  si vous êtes remplis de haine, de ressentiment et de peur ?!

                               la clé universelle  du pardon

 

Au delà de tout concept moral, de bien et de mal , le pardon est une clé de grande autonomie psychologique et de liberté spirituelle.

  • L’utiliser c’est œuvrer à la paix.
  • Si je ne le fais pas, cela ne fait pas de moi une mauvaise personne, cela fait de moi simplement une personne ignorante et malheureuse qui se jette à la mer attachée à un boulet.
  • Lorsque vos connaissances, votre conscience et la perception de ce qu’est un être humain et de vous mêmes se sont élargies, vous êtes capable de voir ce qui se cache derrière toute espèce de ressentiment, de colère et d’agressivité, vous apprenez à aimer, vous savez mieux être en harmonie avec vous même, avec les autres parce que vous devenez capable de compassion, de comprendre et d’aimer.
  • Vous êtes prêt à regagner alors le vrai pouvoir du pardon, de vous accorder à vous-mêmes ce que la plupart du temps, vous souhaiteriez obtenir de la part des autres :

Attention, écoute , considération, compréhension, reconnaissance, en bref, plus de conscience et d’amour.

Vous vous élevez alors sous l’autorité de l’Amour.

Lisez ou relisez : l’art bienveillant d’un monde différent

                                             L’art des accords qui chantent  la paix

La sagesse nous dit, comme nous lavons notre corps, nous devons laver notre cœur; et la plus grande des sagesses n’est d’aucune utilité si nous ne pensons pas à l’appliquer à notre quotidien, à la vivre.

Découvrez et pratiquez cet ancestral  art  de vivre, du pardon et de  paix  issu de tradition spirituelle,  pratiqué encore de nos jours à Hawaï: L’ Ho’oponopono.

C’est dans les années 70 que Morrnah Nalamaku Simeona, , modernisa l’Ho’oponopono traditionnel en l’adaptant au monde moderne et occidental.

Afin de vous l’approprier pour toujours plus de paix, vous trouverez Ici un E-book gratuit à télécharger

Je trouve aussi les 4 accords toltèques de Don Miguel Ruiz merveilleux par eux mêmes afin d’explorer une nouvelle approche et d’instaurer des habitudes de paix.

Ils m’ont enchantée si fort que je m’en souviens à chaque fois que j’en ai besoin pour gérer au mieux une situation délicate et me défendre de tout ce qui m’ éloigne des joies et des lois de l’Esprit..

1                   « Que ta parole soit impeccable »

2                    «  Quoi qu’il arrive, n’en fais pas une affaire personnelle »

3                      «  Ne suppose pas, demande »

4                      « Fais du mieux que tu peux »

  • Incarnez dans l’action cette connaissance, et l’expérience devient fertile.
  • Ne pas faire une affaire personnelle de ce qui nous arrive ne veut pas dire que nous ne reconnaissons pas notre part de responsabilité dans ce  qui nous arrive.
  • Au contraire, nous l’avons déjà acceptée, nous sommes lucides, conscient que nous sommes 100 % créatrice, créateur ; sauf que là, nous gardons notre plein pouvoir et la liberté de créer justement autre chose, parce que nous ne sommes pas identifiés à l’événement, ni nous le jugeons, nous ne reconduisons plus le même schéma réactif habituel, nous restons libre de toute influence, de tout conditionnement pour embrasser l’accord de joie et de paix que nous choisissons.

Plus précisément, vous pouvez aussi faire cet exercice

  • Repérez et dresser la liste des personnes avec qui vous gardez un lien d’amertume rattaché à un conflit, un malentendu dans votre vie personnelle, sociale ou professionnelle et rentrez dans les détails à l’écrit de ce qui vous frustre dans ces situations.
  • Écrivez-leur cette lettre que vous terminerez en disant qu’au delà de tout, vous les aimez parce vous savez que vous faites partie de la même humanité et comprenez qu’au delà de ce qui, en apparence vous divise, vous ne faites qu’Un.
  • Remerciez- les pour vous donner l’opportunité de vous entraîner à la paix.

La seule façon de convertir une personne perçue en ennemi en amie, est de lui présenter de l’amour, c’est ce qu’a dit Martin Luther King Junior.

Elles n’ont pas besoin d’être au courant, mais par votre attitude, vous allez les brancher à un flux naturel de paix.

Même si vous ne connaissez pas toujours précisément les causes, les vieilles mémoires en vous qui ont engendré ces  effets, demander pardon garde votre cœur ouvert, à l’écoute et vous conduit en temps et en heure, à nettoyer sous la surface la situation jusqu’à la racine du problème parce que seule la loi d’ amour creusera assez profond pour vous en dégager.

Un autre exercice pratique :

J’ai testé la version inspirée de Don Miguel Ruiz partagée lors du sommet de la conscience :

« une douche pour le cœur »

  • Choisissez un moment où vous êtes tranquille, faites un stop, fermez les yeux, effectuez quelques respirations profondes et connectez- vous à l’esprit, à l’ange du pardon, laisser vous inonder de sa lumineuse fréquence.
  • Laisser remonter en vous les visages , les souvenirs de liens de ressentiments et avec le cœur, dîtes- leur : «  je te demande pardon  ».

Finissez cette ronde de paix en beauté.

Rappelez-vous, si vous êtes prêt, vous regagnez alors le vrai pouvoir du pardon, de vous accorder à vous-mêmes ce que la plupart du temps vous cherchez à obtenir de la part des autres :

plus de conscience, d’amour et de paix.

« La paix commence avec moi « Morrnah Nalamaku Simeona

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge