Comment cultiver le bonheur

Choisissez d’être heureux vidéo n°3

Profitez pleinement de l’été,  de moments heureux, précieux d’humeur légère partagés en toute simplicité.

J’ai eu l’idée pour cette série de vidéos de les réaliser à chaque fois dans un lieu différent. En mode balade estivale, on fait ensemble un peu de tourisme local .

Si vous avez quelques difficultés à visionner ici, regardez la vidéo sur Youtube

Texte quasi-littéral  de « choisir d’être heureux »

Bonjour  à toutes et à tous,

 

J’ai le plaisir de vous accueillir aujourd’hui donc dans ce site  absolument exceptionnel.
Vous pouvez apercevoir juste derrière moi, le plus haut aqueduc à 3 niveaux de l’histoire du monde romain.

Il s’agit du pont du Gard.

Alors évidemment, il fait bon se mettre à l’ombre par les temps qui courent, mais exceptionnellement je vous accueille sous  le  soleil de ce merveilleux jour.

Et dans cette série, j’aimerais développer avec vous aujourd’hui une nouvelle observation au carnet de voyage d’Hector à la recherche du bonheur, qui est la suivante :

 »  Parfois, le bonheur, c’est de ne pas connaître toute l’histoire « 

Et il faut bien le reconnaître, il y a bien des circonstances dans la vie où il est heureux de ne pas tout savoir.

Je ne sais pas si vous êtes d’accord avec moi, mais c’est un fait.

Alors on  ne va pas toutes les citer ici parce que ça serait long et ça demanderait quand même une analyse approfondie, mais on pourrait peut être donner un exemple ou deux.

Je pense aux moments où on est amoureux par exemple.

Vous rencontrez quelqu’un, vous passez du temps avec lui ou avec elle et vous vous sentez merveilleusement bien en sa présence, et vous n’avez  absolument pas besoin de connaître toute son histoire.

Vous êtes dans le bonheur partagé de l’instant avec votre chéri(e) et c’est tout ce qui compte.

Peut-être que si vous aviez un détail de l’histoire qui viendrait là comme ça à vos oreilles, peut-être que çà assombrirait là subitement votre paysage et que çà gâcherait votre moment.

Mais vous n’êtes pas du genre à vous laisser gâcher le paysage  aussi facilement . N’est-ce pas ?

Alors, y a vraiment des circonstances dans la vie où on a pas besoin de connaître toute l’histoire pour aimer au présent de l’infini. C’est clair!

Il y a aussi un autre aspect que j’aimerai partager avec vous, c’est que l’histoire appartient en général au passé.

On est peut-être pas dans les circonstances idéales pour filmer aujourd’hui, il y a beaucoup de monde autour. C’est vrai que ça peut être perturbant pour moi mais, je vais essayer quand même de maîtriser  mes émotions (rire).

Alors je pense  aussi à la messe de 20 heures, vous voyez  ce rituel là où on se gave d’horreurs, d’accidents divers et variés qu’on appelle d’ailleurs les faits divers, et là pareil, on n’a pas besoin de connaître toutes les horreurs de l’histoire de l’humanité.

ça veut pas dire qu’on va fermer les yeux sur cette réalité, mais ça veut dire qu’on est libre de choisir le bonheur et y a vraiment pas de honte à çà.
On a cette liberté de choisir ce que l’on  va écouter, ce que l’on va intégrer, ce que l’on va cultiver dans sa vie.

On n’a pas besoin de se gaver de détails absolument terrifiants qui ne font qu’accroître, que nourrir cette peur fonda-mentale qui nous empêche d’être heureux.

Merci de m’avoir écoutée et je vous dis à très bientôt pour un nouveau volet de cette série sur le bonheur

 

A bientôt.

 

 

5 réflexions sur « Choisissez d’être heureux vidéo n°3 »

  1. Bonjour Marina, je suis tout à fait d’accord avec vous pour ce qui est de ce bourbier d’infos d’horreurs, de voyeurisme, de corruption, et de dépravation à l’état pur que sont les journaux télévisés. Cela fait des années que je ne les regarde plus et c’est vrai on s’en porte vraiment mieux. Quant à être au courant de l’actualité ceux de notre entourage se chargent bien assez de nous mettre au courant. LOL ! Et le fait de savoir n’empêchera pas les gens de faire ce qui est mauvais, mais le fait de ne pas savoir me laisse tranquillement dans ma bulle de bonheur personnelle. C’est peut-être égoïste mais c’est protecteur.
    Je vous dis MERCI pour cet ingénieux défi, je souhaite que beaucoup se joignent à nous pour le relevé et ainsi se sentir mieux.
    Je vous souhaite tout de bon et vous dis à très bientôt.

    1. Merci beaucoup Martine, d’avoir pris le temps de témoigner
      des bienfaits de votre diète médiatique

      comme on l’appelle.
      Je ne regarde pas non plus les JT, ni même la télé en général depuis des années.
      C’est tellement plus gratifiant, créatif de choisir

      et de créer son propre programme plutôt que d’avoir à subir celui imposé par les médias.
      Je me souviens d’une époque lointaine où je regardais la télé.

      On en arrive à regarder tout et n’importe quoi même
      si çà ne nous intéresse pas et jusqu’à pas d’heure.

      On y perd une énergie et un temps précieux. C’est assommant !

      A très bientôt, merci encore et au plaisir de vous lire.

      Bien à vous;

      Marina.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge