extraterrestres et terrestres extras part 2

Les extraterrestres, en dépit de leur puissance, n’ont jamais cherché à contrôler, ni à s’imposer.
C’est un fait.

              Ça mérite un approfondissement des recherches de quatrième type, voire de cinquième; je veux parler du développement d’une conscience  intravibrale  co-créative, coopérative pour nous comprendre ensemble, Unis-vers, dans l’équation du grand Tout.

L’ élargissement du champ de la conscience se traduit par le développement du sens spatial, cet éveil aux réalités supérieures.

La conquête de l’espace en est, au plan de l’évolution, une expression physique dans la matière, la claire manifestation d’un pouvoir, d’une nouvelle capacité de pénétration des choses, de l’atome et de l’univers .

Plus notre conscience évoluera, mieux nous nous connaîtrons nous-mêmes, mieux nous connaîtrons l’univers et les dieux.

Depuis l’antiquité, je me fais une joie d’insister.
La vérité nous appartient de toute Éternité.

Notre avancée dans cette exploration sera une conquête de nous-mêmes, ou ne sera pas.

 » L’aventure ne se trouve pas à l’extérieur, elle est à l’intérieur »

Extraterrestres : l’atome et les débuts de l’ère spatiale

Extrateerrestres; stratégie de recherche inadaptéeA la fin de la dernière guerre, la question,

 » Sommes-nous seuls dans l’univers ?  » se traduisait en coulisses par :

 » Où sont-ils ? »

Le physicien Enrico Fermi, récompensé en 39 pour ses travaux atomiques sur les réactions en chaîne nucléaires en provoqua une  belle en posant les éléments d’un apparent paradoxe.

Selon lui, il était illogique que nous ne soyons pas rentrés en contact avec des civilisations extraterrestres avancées en provenance de systèmes solaires beaucoup plus anciens que le nôtre et qu’on n’en trouve pas de traces visibles depuis la terre;  car, même en voyageant à 1% de la vitesse de la lumière, ils auraient déjà du colonisé  la galaxie.

« Alors où sont les extraterrestres ?! »

Comme la fusée inaugurale d’un premier vol, la question défiante était lancée.

En y réfléchissant, ce n’était pas tant exclure le phénomène OVNI, ni les innombrables traces sur terre, aussi de civilisations grandioses qui ont fleuri sous l’influence d’une présence hautement scientifique, philosophique et artistique, mais c’était omettre les faits dans une frustration sourde.

Si les témoins importants de nos visiteurs, porteurs d’informations, de messages simples en langage clair n’ont obtenu que peu de crédit,  que peuvent tous les radiotélescopes du monde réunis ?! Sinon rester sourds, parce que nous devons encore apprendre à écouter.
Et écouter, c’est aimer.

On peut comprendre que ce qui peut blesser l’ego sceptique, le frustrer dans son envie au fond, c’est de ne pas avoir eu l’opportunité et le privilège de certains contactés; des hommes d’affaires, des scientifiques, mais pas que…

Je pense bien sur à Adamski, à Kraspedon, à Villanueva Médina et bien d’autres qui, 50 ans après, dérangent encore le paysage morne  et mécanique des habitudes terriennes avec leurs histoires.

En tout cas,  ceux-là n’ont pas eu besoin de transmettre leurs coordonnées, d’alphanumériser sur orbite leur carte de visite, pour qu’on les trouve sur Terre.

 Je ne vois pas le monde comme un trou foireux de canulars brumeux.

Je choisis la Lumière, qui seule, peut encore donner le pouvoir de sa vérité à quelque obstacle, pour projeter une ombre.

On s’est bien moqué de Christophe Colomb, de Galilée, de Pasteur et d’Edison, même de Jésus-Christ, et ceux qui dérangent la sournoise dictature de l’ignorance,
ne peuvent jamais être très surpris qu’on se moque d’eux.

extraterrestres vision du futurSi la vie et les extraterrestres se passent de preuves et de notre assentiment pour être et tracer leur destinée dans l’univers, le questionnement de Fermi  eut cela de bon qu’il stimula la recherche en excitant les esprits.
Il avait déclenché en réponse un déploiement d’imagination créatrice.

Cela me conduit droit « Aux fontaines du paradis »,  un livre de science-fiction du britannique Arthur C Clarke dont j’évoquerai plus loin la portée visionnaire.

Une série de développements et d’hypothèses avaient vu le jour en tentant de résoudre le contre-sens de la réalité indéniable,  et cependant insaisissable des extraterrestres.

En éliminant d’entrée les plus stériles, on s’étonne de celle qui rayonne d’un plan cosmique aux résonances spirituelles.
Une autre brille, sertie d’un Codex Galactica, un code éthique de conduite  galactique …

Si vous aimez la recherche, explorez le lien ICI.

Sur Terre,  la guerre continue.

   Entre les russes et les américains, très excités eux aussi, l’émulation sert de moteur dans cette avancée; chacun cherchant à affirmer sa suprématie sur l’autre.

L’espionnage nucléaire et technologique bat son plein de radars espions d’un nouveau genre dans le ciel, de vrais OVNI.

Je ne sais pas comment les américains se sont débrouillés, mais les ufologues qui s’en sont mêlés,  leur ont livré sur un plateau et directement dans leurs labos, une soucoupe volante en pièces détachées… De quoi faire jaser..

Il parait que les russes ont fait savoir que, eux aussi en avaient eu une, mais que eux, ils l’avaient méritée à  leur puissance de tir.

En attendant de déchiffrer le mode d’emploi, les américains, dans cette course décrochent, en avance d’un pas, la lune.

Les  deux super puissances terriennes ont mis 50 ans pour coopérer, se rendre à l’évidence de cette nécessité de réunion, de partage des cerveaux et des forces pour avancer sur des projets stables d’exploration.

Si  plus près des étoiles, ils trouvent la paix en collaboration avec les européens et les japonais, c’est certes un grand pas pour notre humanité.

La recherche en station orbitale , bien que controversée, vu le coût,   invite aujourd’hui au tourisme spatial.
Des investisseurs privés présentent leurs projets.

Avec  les satellites artificiels contrôlés à distance et tout et tout, on n’entend plus parler de la lune, sauf par mon ami Pierrot, les poètes et les astrologues.

Le prochain objectif, c’est Mars.

SETI and co et les extraterrestres

Puis, Il y a eu bien sur, Le programme SETI Search for Extra-Terrestrial Intelligence « , qui en absorbant des dizaines de milliards de dollars , ne tarie pas depuis de projets d’écoute des signaux radio provenant de l’espace, en se demandant si des extraterrestres ont su construire les instruments capables de les repérer. Ça fait sourire.

Si en 6 décennies d’écoute, aucun signal probant n’a été détecté, c’est soit que nos structures sont déficientes et notre stratégie inadaptée, soit que nos amis les extraterrestres, sont capables de se rendre indétectables à volonté, ce qui revient au même.

Et çà, mes amis terriens ! ça en fait râler quelques uns dans la communauté. Certains ont du mal à l’assumer.
Outré,
l’égo peut s’indigner du fait, se sentir isolé, menacé des extraterrestres et de la galaxie.

A suivre…
Ne manquez pas le prochain épisode :
extraterrestres,  passé présent du futur part 3

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge