Amour-conscience

L’amour au top la fête continue

En ce mois de  février qu’on appelle aussi le mois de l’amour mais aussi de la fraternité, que l’on chemine seul ou pas dans la vie, n’est pas  le problème, car je ne crois pas que l’amour se réduise à la seule relation de couple tel qu’on a l’habitude de le concevoir.

Et  heureusement 🙂 !

Cependant c’est  dans la vie de couple et  dans nos relations en général, que nous sommes le mieux placés pour apprendre à aimer, parce que là on est au cœur du gymnase, dans le champ  pratique avec l’autre au quotidien ou à chaque rencontre.

C’est moins facile de garder la bonne orientation, de rester  zen,  de garder  le cap, car il y a la nécessite et la responsabilité de gérer cette interaction dans le souci du bien commun.

Parler d’amour, écrire sur l’amour est beaucoup plus facile que d’aimer, et aimer de loin plus facile que de près.

Je fête ça. Je commence ma journée  en ouvrant un livre « au hasard » que vous connaissez peut-être

« l’amour plus grand que la foi » de Omraam Mikhael Aivanhov.

 

C’est du premier épître aux Corinthiens  que l’Univers , vous l’appellerez comme vous voudrez, Dieu, la Source , l’Esprit, le Seigneur de mon cœur m’adresse ce message en guise d’universelle parenthèse.

« Et quand j’aurais le don de prophétie, la science de tous les mystères et toute la connaissance, quand j’aurai même toute la foi jusqu’à transporter les montagnes, si je n’ai pas l’amour , je ne suis rien » mais encore «  maintenant ces trois choses demeurent, la foi l’espérance et l’amour, mais la plus grande de ces choses, c’est l’amour »

 

 

 

Les sommets de l’Amour

Bien que certains aient élargi leur champ de l’amour à tout type de relation interpersonnelle, amicale, professionnelle, provisoire et éphémère, on pourrait à mon sens, y ajouter celle aussi éternelle que nous pouvons cultiver de la totalité.
Comme dit notre ami Einstein, pour embrasser la nature entière dans sa splendeur, l’illusion d’optique de séparation qui englue la conscience doit être corrigée afin que d’une vision plus élevée, nous puissions vivre et créer des associations aussi plus éclairées, et donc une  forme plus intelligente, plus consciente de solidarité,  de contribution et de co-création.

« C’est l’aventure de la conscience et de la joie »

C’est là que notre vie intérieure et spirituelle, notre développement intégral n’est pas une option, mais une vitale respiration pour plus d’inspiration.

Cette communication, cette  relation à nous-mêmes,
à toutes les parties de notre Être, notre « Soititude » est fondamentale.

C’est de ce centre, de l’intérieur,  que nous pouvons nous relier consciemment à la vie universelle et nous abreuver directement à la Source d’Amour qui s’invite alors à toutes nos expériences.

Nous nous trouvons seul ou pas, aucune espèce d’importance.

Il est essentiel de mon point de vue, d’acquérir cette sorte d’autonomie, qui  fait que nous ne laissons plus dépendre notre foi, notre amour, notre joie, notre bonheur  d’éléments extérieurs.

C’est à partir de cette connexion que vous extrayez la ressource première, votre Or à partir duquel vous pouvez tout raffiner, tout illuminer.

L’amour dans les relations

Le domaine des relations humaines, de la communication est important puisque sans lui , il ne peut y avoir ne serait- ce que l’idée d’une fraternité humaine terrienne, ou galactique,  soyons fou !

Il ne peut y  avoir d’accompagnement, d’échange , ni de partage.
Cette interdépendance des choses et des êtres dans l’univers, met en évidence la responsabilité en lien avec tout ce qui nous entoure, nous touche de loin comme de près.

L’ estime et la conscience de soi

L'amour est conscience

Élever la qualité et la valeur de cette communion à Soi, à Dieu, à l’Univers dans ce travail sur nous-mêmes et notre développement est une priorité car c’est aussi la qualité et la valeur que nous sommes ou serons en mesure d’apporter à l’autre, aux autres et au monde.

Je ne vais pas vous sermonner en vous rabâchant : «tu aimeras ton prochain comme toi même »

Mais certainement on peut réfléchir et  se demander :
Quel type de relation pouvons nous espérer attirer dans notre vie si nous ne nous aimons pas ?  Et quelle valeur serions-nous en mesure de lui apporter  ?
Quelle genre de vie serions-nous capables d’imaginer, de proposer  et de créer  ensemble ?

L’amour et le désir de la rencontre

A ce propos, j’ai eu un déclic le jour où j’ai regardé un coaching en vidéo de Roger Lanoy sur »comment rencontrer son AS âme sœur ou sa, son partenaire idéal » j’étais curieuse. je ne l’ai pas regretté ! J’ai adoré cette vidéo ! Je vous met un lien en fin d’article.

Il a su pointer du doigt le besoin de savoir définir clairement les qualités de la relation que nous souhaitons avoir et les qualités de la personne que nous souhaiterions rencontrer et après l’avoir fait, surtout de répondre le plus honnêtement possible à cette simple question : «  en l’état des lieux au jour d’aujourd’hui , sommes nous à la hauteur d’une telle relation, en sommes nous dignes, méritons-nous, sommes nous en capacité d’accueillir une telle personne et de vivre cette relation ?

Çà peut paraître un peu cruel , de dire à quelqu’un qu’il ne mérite pas où n’est pas prêt dans sa vie pour la personne de ses rêves et pourtant ! Il y a là une vérité et une logique implacable qui est celle tout simplement de devoir être préparé,  toujours à recevoir ce que nous désirons,  car nous ne pouvons rien demander que nous n’ayons nous-mêmes incarné.

Nous aimer vraiment nous mêmes

Quand nous réussissons à nous aimer vraiment, à ressentir de la compassion pour nous-mêmes, parce que nous avons appris à mieux connaître la nature humaine, que nous avons cessé de nous jeter à tort et à travers dans la vie, en créant des catastrophes pour nous mêmes et les autres, que nous nous sommes aussi rapprochés de notre véritable nature, alors nous ne pouvons qu’aimer profondément l’Univers, les dieux , et les humains c’est certain., mais cet amour là et cette confiance ne peut jamais être aveugle.

C’est un Amour lucide ! une Loi éclairante  à laquelle tout est soumis.

Dans ce voyage, l’esprit des grand Maîtres par amour et dans l’amour nous accompagnent ;pas seulement intellectuellement mais en pleine conscience unifiée dans le grand Livre vivant de la Nature.
J’ose parler ici de solidarité communiante en  conscience cosmique !

L ‘Amour Divin

Je ne résiste pas à tant de grandeur et de beauté.
Jésus-Christ fut le premier à m’inspirer, à me donner cette impulsion intérieure et je ne peux que l’aimer.

Il y a environ 2015 ans , lors d’un interview , il répondit à la question du scribe :

« Maître , quel est le plus grand commandement de la Loi ?

Jésus répondit :
« tu aimeras le Seigneur , ton Dieu de tout ton cœur , de toute ton âme , de toute ta pensée et de toute ta force. C’est le premier et le plus grand commandement .
et voici le second  qui lui est semblable: tu aimeras ton prochain comme toi-même » de ces 2 commandements dépendent la Loi et les prophètes »

et voilà qu’il donna un nouveau commandement :

« Comme je vous ai aimés, aimez-vous les uns les autres »

Comme l’a si bien soulevé Omraam Mikhaêl Aivanhov,
si on n’a pas encore  bien compris, ni bien appliqué ce commandement , c’est qu’on ne n’est pas arrêté sur le «  Comme je vous ai aimés» et sur la vraie nature de cet amour.

Alors accrochez-vous parce qu’il va falloir élever  aussi  nos standards de l’amour,  si nous souhaitons vraiment contribuer à l’émergence d’un monde meilleur.

Et on ne peut vraiment le faire qu’en s’élevant soi-même, en devenant, en étant  L’ amour !

Parce que l’Amour a essentiellement à voir avec la conscience !

Il fut un temps où les prochains m’apparaissaient lointains et les lointains me semblaient plus proches !

C’est aussi surtout qu’après avoir été profondément déçue, blessée de ce qui pouvait parfois sortir du cœur des hommes, il m’était devenu difficile d’aimer et d’assumer totalement cette part d’humanité.

Et comment aimer mon prochain si je ne m’aime pas moi-même ? !
Je n’en avais pas  la force !

Je préférais regarder les étoiles et bien que physiquement elles soient très éloignées, m’en sentir très proche,
parce qu’il m’était plus facile de les regarder de l’intérieur, avec le cœur que de regarder mon prochain, de l’intérieur avec le cœur, comme une étoile pour lui donner cette chance de manifester sa beauté, enfouie parfois , va savoir à quelle profondeur ?!!

Aimer  est certainement plus important que de croire !
Mais croire est sans aucun doute plus facile !

Et on peut croire ce qu’on veut et le défendre parfois même en détruisant avec une rare violence au nom d’ un amour auquel il devient du coup difficile de croire parce qu’il ne s’ouvre,
ni ne va vers les autres d’une manière qui soit constructive et bienveillante.

« Mais la Vérité , c’est que si on apprends pas à aimer « Dieu » tout d’abord, le Créateur, on ne saura pas comment aimer les humains, on ne leur apportera que des dommages, car cet amour ne sera ni intelligent, ni éclairé » Omram Mikhael Aivanhov

Pour celles et ceux qui souhaitent faire la rencontre de leur rêve,
voici le lien  https://www.youtube.com/watch?v=XI-kUpudAtc




fermer la fenetre

Découvrez gratuitement  » 3 secrets pour atteindre vos objectifs de vie » et restez connecté à chaque nouvelle publication sur le blog


Restez connectés à chaque nouvelle publication sur le blog
Vos données sont confidentielles et nous n’envoyons aucun spam.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge