l'l'espace multidimensionnel

La dimension de tous les possibles

par MarinaB

La quatrième dimension

« La seule façon de découvrir les limites du possible, c’est de s’aventurer un peu au-delà, dans l’impossible. » Arthur C.Clarke

La 4ème dimension en a inspiré des scénarios, et par Zeus, des plans de machines  folles à remonter le temps. Elle nous a fait rêver.

En théorie,  pour des mathématiciens ou des physiciens,  concevoir   un continuum d’espace-temps à plus de 3 dimensions est une banalité, et concevoir un monde en 4 dimensions est facile.

Mais  qu’en est-il vraiment de notre réalité  multidimensionnelle ?

Peut-on révolutionner la science sans conscience, sans que ne soit éliminé progressivement tout ce qui n’est pas réel, les idées préconçues, les concepts erronés qui faussent notre perception, bloquant l’exploration de nouvelles dimensions ?

« Un être humain fait partie d’un Tout que nous appelons l’Univers

      Il demeure limité dans le temps et dans l’espace

Il fait l’expérience de son être, de ses pensées, et de ses sensations comme étant séparées du reste – une sorte d’illusion d’optique de sa conscience. Cette illusion est pour nous une prison, nous restreignant à nos désirs personnels, et à une affection réservée à nos proches, notre tâche est de nous libérer de cette prison  en élargissant le cercle de notre compassion  afin que la conscience embrasse  tous les êtres vivants et la Nature entière dans sa splendeur. »
Albert Einstein

La psychologie de 3ème dimension

On appelle généralement le réel, la réalité, cet aspect de la vie que nous percevons d’ordinaire à travers nos 5 sens, la dimension physique dans laquelle nous avons notre corps. Nous ne pouvons pas raisonnablement nier cet aspect de la vie.

Pourtant, compte tenu de tout ce que nous ignorons de nous mêmes et de l’Univers infini, il serait tout aussi raisonnablement absurde  de limiter la vie à ce seul aspect.

D’autres plans, dimensions sont du domaine du connaissable,
à la portée de la perception humaine.

Il est aussi vrai que les chemins qui y mènent ne sont pas les plus fréquentés.

  Un trait dominant  du matérialisme, est de prétendre faire que l’univers incommensurable  auquel nous appartenons, se conforme à l’étroitesse  tridimensionnelle de certaines visions ou théories .

Certains ne supportent pas l’idée de ce qui les dépasse et qu’ils ignorent d’eux mêmes.

C‘est  nier ce qui est plus grand que nous, la grandeur du mystère de la Vie et de l’Homme,  refuser les principes organisés, intelligents de la Nature.

Les dimensions du connaissable

d'autres dimensions sont à la portée de la perception humaine

Galilée, même si il a bien travaillé à la lunette , n’a rien inventé de la réalité astronomique qu’il a su seulement mettre en évidence par  l’étude et l’observation.

Cette réalité de l’héliocentrisme a trouvé aussi à l’époque  ses détracteurs  qui se voyaient mal être remis en question dans leur science immobiliste, aveugle et l’autorité  figée de leurs idées reçues.

Même si il existe  cette part d’insaisissable, hors de portée de l’entendement humain, nous pouvons nous aventurer hors des entiers battus  jusqu’aux  frontières du connaissable en pénétrant dans l’inconnu.

Ils sont nombreux les Maîtres voyageurs , chercheurs pionniers et aventuriers de l’esprit, à avoir tracer la route, inventoriant ces dimensions de multiples manières afin de nous les rendre plus accessibles.

Leur  expérience est une vivante  et rayonnante  invitation à envisager chaque aspect de la vie dans une globalité afin d’établir cette continuité,  entre notre nature physique,  la maitrise  de notre environnement matériel comme matrice de notre évolution  spatio-temporelle,  et   notre nature psychique comme  siège de la communication interne  avec les dimensions  de conscience  intra-universelles.

Les dimensions du connaissable s'aventurer dans l'inconnu d'autres dimensions sont à la portée de la perception humaine

 

La dimension  quantique ou les agents atomiques de Mère Nature cosmique..

J’aime l’hypothèse audacieuse que la 4ème dimension interfère avec le monde physique et matériel sans se mélanger, ni  jamais se confondre avec lui.

En toute logique, si l’espace physique est en 3 dimensions , du coup, la quatrième  ne peut appartenir ou être du  même ordre , ni être régie des mêmes lois.

Tout physicien affirmera que cet univers dans lequel nous nous trouvons, tient son apparente stabilité de certaines constantes : vitesse de la lumière, constante de Planck, charge élémentaire, électron volt, masse , etc…

Si un univers possède des constantes radicalement différentes du nôtre, il devient totalement étranger et inimaginable pour nous. Mais quand les différences ne sont pas très grandes , une faible interaction devient alors possible sans que nous ayons la possibilité de voir cet autre monde qui se mélange subtilement au nôtre.

Le méson k, cette particule extraordinaire adopte un comportement étrange  et  a fait  perdre sa constance à une loi  du système quantique. Des scientifiques chinois, Lee Yang et  Wu,  surpris, en ont déduit  que ce méson K  qui « n’obéit pas à la loi », est perturbé….. par les forces d’un univers parallèle.

Le neutrino est aussi prodigieux. Cet autre particule atomique de masse quasiment nulle, a la capacité de  traverser  une épaisseur infinie de matière sans interagir avec elle.
Et alors qu’un photon de lumière peut être stoppé dans sa trajectoire par une fine feuille de papier, ce neutrino stupéfiant traverse en ligne droite, à une vitesse approchant celle de la lumière, les corps, les planètes , les étoiles comme si c’était du vide..

C’est dire qu’il y a des particules qui ont des facultés transcendantales,   supérieures à celles que nous avions pu observer jusques là  et qui relèvent ou révèlent d’autres dimensions.

20140330_193805(1)

La représentation du monde : une question de perception

Elle est le résultat de ce que nous sommes capables de » voir », de comprendre et de percevoir de la nature des choses.
Nous devons reconnaître que sur ce point nous ne sommes pas bien égaux non plus, car chacun voit le monde à travers sa propre grille.

Si nous examinons ce que nos seuls sens physiques  nous disent de la nature d’une chose, nous restons empêtrés dans l’illusion de surface, devant la partie émergée d’une structure et d’un monde plus complexe.

Ce qui affecte nos sens est bien réel mais nos sens physiques ne peuvent en fait rien nous dire de plus qui aille au delà de leurs fonctions qui s’avèrent finalement assez superficielles.

Que perçoivent nos yeux des champs électromagnétiques qui nous entourent , des milliards d’atomes qui nous composent ?

Et alors que nous pensons et croyons que le monde est rempli d’objets , nous pourrions aussi bien tout réduire à des rayonnements et à des champs d’énergie, si nous considérons  la vérité scientifique de notre nature atomique.

 Bien que nous utilisons la matière comme l’énergie , ou l’électricité,
l’être humain n’a jamais vu la substance des choses et du feu qui anime toute vie.

L’idée que nous avons d’une chose, l’image ou le corps d’une personne, n’est pas la chose, ni la personne en elle même.
Autant dire que le monde, les choses et les êtres ne nous apparaissent pas tels qu’ils sont vraiment dans le fond.

 » Nous percevons, c’est un fait d’évidence. Mais ce que nous percevons n’est pas un fait du même ordre  car nous sommes amenés aussi à le percevoir par la force  d’ancrage mécanique des habitudes « 

C’est l’illusion d’optique à laquelle fait référence Einstein.

Le sens spatial de la conscience

Nous utilisons  donc un sens spatial à 3 dimensions, tridimensionnel. Ainsi, nous percevons seulement les phénomènes, les images des choses  ou d’une personne sans jamais les percevoir en elles-mêmes pour ce qu’elles sont en substance.

La Sagesse nous dit qu’il existe un sens spatial inférieur à celui que nous utilisons d’ordinaire et un sens supérieur à celui-ci par lequel notre conscience peut s’éveiller à une réalité supérieure.

C’est intégrer une 4ème unité de raisonnement à notre fonctionnement et à notre système de pensée.

Nous sommes de ce fait et par nature multidimensionnels.
Il existe des êtres unidimensionnels, bidimensionnels, tridimensionnels, »tétradimensionnels », »pentadimensionnels », »sextadimensionnels.

 Autour de nous, coexistent  des êtres qui vivent dans des mondes radicalement différents, selon la catégorie et le développement  de leur sens spatial.

  Les insectes par exemple ou les escargots  sont uni-cérébraux. Ils ne possèdent qu’un seul cerveau instinctif-moteur-sexuel et leur vie est unidimensionnelle. Ils ont aussi des sensations  qui vont du désagréable à l’agréable.

  –  Les mammifères dits » supérieurs  » comme le cheval , l’éléphant, le chien , le chat…  possèdent 2 cerveaux , le moteur-instinctif-sexuel et l’émotionnel. Ils voient le monde  en 2 dimensions , ils ont aussi des sensations qui s’échelonnent du désagréable à l’agréable et des perceptions.

  –  Les êtres tridimensionnels, les mammifères intellectuels que nous sommes possèdent 3 cerveaux, l’instintif-moteur-sexuel, l’émotionnel et l’intellectuel. Il est évident que de telles espèces possèdent des fonctions supérieures. Il ont des sensations , des perceptions et des concepts.

Un cheval voit le monde comme une surface , un plan   où tout ce qui ne se trouve pas dans ce plan appartient au temps.  L’angle de la maison par lequel il passe quotidiennement est perçu comme un corps dont le mouvement se répète dans le temps. Il lui manque le concept pour corriger sa perception.

L’homme qui conduit à grande vitesse, voit les objets, les maisons et les arbres qui se déplacent, il corrige instantanément ses propres perceptions au moyen du concept.

Des êtres beaucoup plus évolués que nous, nous perçoivent comme nous nous percevons et regardons avec bienveillance et  grand étonnement  des mammifères  bi-dimensionnels ou bien  encore des fourmis s’activant à leur fourmilière.

 Comment nous perçoit un être pleinement réalisé, un être d’une civilisation très avancée, ne serait-ce que de quelques  milliers d’années, et dont la technologie dépasse de très loin tout ce que nous pouvons imaginer ?

Des sources et des voies de l’âme

 

10 réflexions sur « La dimension de tous les possibles »

  1. Bonsoir MarinaB , j’ais lu ces lignes tout a fait excellentes avec une t’elle sérenité qui s’ en déguage , tu ma mis véritablement dans un état de relaxation , effectivement il faut ce libérer de tous ces programmation mental qui nous a toujours été dit comme la vériter , pour évoluer vers une nouveau état de conscience après tous les seul limite qui existent ce sont c’elles qu’on nous a ditens pour réel plus c’elles que l’on nous impose de plus en plus .
    Je crois fort que l’histoire et bien plus que c’elle qui et enseigné quand on voie ou les grand pyramides que même de nos jour, nous aurions pas les outils pour refaire les même !! Et qui sont bien plus que seulement en égypte de partous dans le monde il y en a… Nous somme dans le grand Esprit le multivers qui Nous univers une Conscience nouvelle ou retrouvé sortir de la dualité 😉
    Je pense qu’il essenciel de trouver Unité total pour s’ouvrire a des horizons multidimensionnel et nous somme multi….mais dans unité en conscience consciente de tout est ne rien laisser en marge ….
    Nous somme ici pour l’expérience de la matières mais sans aucune identification c’elle si ceux qui et loin d’être le cas encore puis nous devenons complet quand Nous créeons , comme tu vient de le faire si bien … 🙂 alors on vibres en àme et conscience dans ce véhicule( la matières ) , toute et une histoire de fréquences comme tu le dit certaine que Nous pouvons observer parceque Nous sommes a la bonnes est d’autres fréquences bien plus élevés que Nous sommes pas encore pret a voir Ange , Archange du a cette fréquence que Nous n’ataignons pas encore 🙂 enfin ces juste une idée 🙂 ouaou ou je vais je me demande mais je suis sur qu’on ce comprend ^-^)

    Trés belle continuation c’est vraiment très bon je vais revenir 😉

    A bientôt

    1. merci beaucoup David de ton attention, et pour ton enthousiasme à la lecture de cet article qui,on dirait bien, déconnecte, ou qui reconnecte …Comme on voudra.
      contente que tu l’aies apprécié….
      et que je réussisse à travers lui à faire passer en substance ..cette orientation du meilleur effet.

      Nous devons être d’une grande flexibilité afin de ne pas trop s’accrocher aux choses qui tenteraient de nous plomber..et de nous retenir…

      merci encore… et à très bientôt

      Bien à toi Marina.

    1. Je me sens moins seule 🙂
      je suis aussi d’accord avec le fait qu’un bon positionnement offre de nouvelles dimensions de développement pour nos entreprises…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.