Mythes et réalités sur le karma

le karma en action

Le maître mot :  ACTION

Cela faisait un moment  que je voulais écrire sur ce sujet qui me tient à cœur.
Élever la conscience de l’humanité, encourager le développement de l’esprit humain sont des priorités.

Pas une mince affaire, je vous le concède. Cependant nous devons  nous ouvrir pleinement à cette possibilité magnifique de création consciente et de créativité trans-personnelle, où chacun, pour sa part, contribuera à la guérison du monde par sa propre guérison.

« Charité bien ordonnée commençant toujours par soi même » il s’agit avant tout de s’appliquer à sortir de nos anciens automatismes, de nos sentiers battus. Par l’instauration consciente de nouvelles habitudes, nous offrons à notre vie de nouveaux chemins.

J’ose exhorter l’humanité à mourir à elle-même, pour renaître à un autre niveau.

Penser, ressentir, parler, faire ou ne pas faire, tout cela est du domaine de l’action.

Ainsi, aujourd’hui, dans cette période de révélation, nous comprenons, grâce aussi aux progrès fulgurants des neurosciences, d’une meilleure connaissance de notre univers vibratoire, le pouvoir créateur de la parole, de la pensée, du ressenti, de l’action bien sur, mais aussi du même coup celui du non faire, du laisser faire, de ne rien dire et de ne plus penser, du laisser Être.

Même si le terme sanscrit de Karma, qui signifie « action » nous vient de l’orient et est de tradition hindouiste, il ne se rapporte en rien à une croyance religieuse quelle qu’elle soit.

Même si l’idée des vies antérieures lui est directement associée, il n’en résulte pas moins, à l’évidence que , de tout temps dans l’histoire de notre humanité, à l’origine d’un effet réside une cause et que ce même effet se transforme à son tour en nouvelle cause générant de nouveaux effets.

Cette loi de cause à effet est aussi appelée loi de compensation ou de rétribution, loi de causalité, ou encore autrement dite, loi d’action -réaction ou d’action et de conséquence.

Il est essentiel de comprendre ce que veut dire loi de compensation : » quand vous faîtes une action, il faut en assumer les conséquences, en récolter les fruits comme en payer le prix d’une manière ou d’une autre puisqu’il n’existe pas de cause sans effet, ni d’effet sans cause. C’est une loi d’équilibre, une loi de balance…
Il ne s’agit pas d’une simple théorie parmi d’autres mais d’une loi naturelle, universelle et spirituelle qui régit un processus dans tout le créé, que nous y croyons ou pas, que nous en ayons conscience ou pas.

Comprendre les bases et le « modus operandi » de cette loi est indispensable afin d’orienter notre vie de manière positive et réellement édifiante. .

On parle de bon Karma, de mauvais Karma sans vraiment savoir de quoi on parle, sans approfondir ce qui, dans cette action, cette situation nous regarde de façon responsable et comment nous pouvons consciemment, en connaissance des causes, modifier nos comportements pour générer les meilleurs effets dans nos vies et celle de notre entourage.

Pourquoi l’action consciente ?!!!

Si nous ne le faisons pas, a quoi aura servi cette existence ? Nous aurons alors reconduit de vieux schémas en mode automatique pour voir se durcir un peu plus la situation, et souffrir de situations récurrentes sans comprendre, sans nous être ouvert à cette merveilleuse possibilité de création véritable, d’aller vers le meilleur de nous-mêmes, de notre vie…pour le bien de tous
Ce qui tristement peut donner ce sentiment d’impuissance, une espèce de fatalisme d’ignorance
Ainsi, certains croient automatiquement qu’il s’agit d’une loi purement mécanique, aveugle… Or tout ce qui nous arrive dans la vie n’est pas inexorablement déterminé d’avance.

Considérer la loi d’action et de conséquence d’une façon pessimiste, fataliste en évoquant sa cruauté, sa tyrannie , ou son injustice ou bien encore celle de Dieu est une erreur.

La loi de compensation n’est pas une loi de vengeance ou de punition.

Que Dieu ou vous l’appellerez comme vous voudrez, la réalité ultime de perfection soit impitoyable est juste irrecevable.
On ne peut tenir personne pour responsable de ce que nous avons nous-mêmes amené dans notre existence par ignorance.

Et je reconnais que c’est pas toujours facile à avaler, à accepter. Même si il nous est donné le libre arbitre de faire ce que nous voulons, notre marge est mince car nous devons répondre toujours de nos actes devant la vie, devant l’éternel vivant et ses lois.

« Le Karma est une médecine qu’on nous applique pour nous guérir, pour notre propre bien ».

LA BONNE NOUVELLE : Le choix de nos actions

La bonne nouvelle, c’est que nous avons toujours le choix de regard, de faire ou de ne pas faire. C’est nous qui décidons de ce que nous voulons cultiver dans nos vies. Force est d’y appliquer plus de  vigilance , de conscience.

Aussi sûrement qu’un bavardage intérieur inadéquat est la cause d’états psychiques dissonants qui dégrade votre énergie, des réactions mal adaptées, une attitude incorrecte face aux événements, aux personnes génèrent une ambiance souffreteuse ou compliquée et dont la conséquence directe est une souffrance morale, ou physique ou les 2  conjuguées.

Nous entendons tous parler du mental, de son agitation, du pouvoir des mots, du pouvoir du son, de la vibration, de notre responsabilité face à ce que nous émettons.
Nous comprenons comment un mental de manque ne peut que susciter encore plus de manque et de frustration …par sa lancinante rengaine psychologique… qui n’a de cesse de s’apitoyer sur son triste sort…. Face aux contestations, aux protestations, aux plaintes individuelles mais aussi collectives, le karma ne peut alors se modifier, au contraire il devient plus dur, plus sévère. Il y a cette nécessité de coopérer avec ce qui vient dans notre vie, avec l’agréable et le désagréable.
Nous pouvons aussi voir comment à l’inverse, un mental d’abondance, s’avère être  l’instrument puissant de la sagesse, de toute richesse, le répertoire n’est pas du tout le même car il chantera ses encouragements, ses émerveillements et toute la beauté dont il devient dans cette ouverture , le pur canal.

Alors évidement, l’hérédité, l’éducation, le milieu ambiant peut déterminer certains de nos actes ou de nos choix de nous sentir bien ou mal mais nous avons la capacité de modifier ses choix, d’éduquer notre caractère, de former et d’instaurer des habitudes supérieures, de corriger nos faiblesses en renforçant nos qualités…. C’est là aussi que tient sa place ce que nous appelons aujourd’hui le développement personnel… qui doit nous conduire aussi vers un développement trans-personnel, une trans-valorisation de nos acquis dans cette expérience participative de création consciente., pour la paix et la prospérité dans le monde.

Cela veut aussi dire que ce que nous désirons profondément dans nos vies, nous devons le créer en l’apportant, en le donnant d’abord aux autres.
Nous avons pour habitude de réclamer ceci ou cela sans jamais avoir donné ceci ou cela…nous exigeons d’être acceptés,  aimés tels que nous sommes mais nous ne tolérons rien de la part d’autrui. Nous voulons la paix , l’amour, mais  que sommes nous réellement prêts à appliquer à soi- même pour être  et rayonner  cette paix et  cet amour ?……Nous protestons contre ceci,  cela   sans accepter le fait que nous sommes « anonyme responsable du sang versé »

« Tu veux guérir, soigne les autres »

« Fais aux autres ce que tu aimerais qu’on te fasse »

. Il est nécessaire, voire urgent de réaliser des efforts et des choix conscients. Comprendre la vie dans sa plus grande profondeur.
Et nous pouvons affirmer que celui ou celle qui décide de sortir de ses automatismes, et d’agir en connaissance, en pleine conscience des causes  pour en transformer les mauvais effets s’allège, s’élève et se libère. La libération d’un seul profite à toute sa lignée familiale et par conséquent à une partie de l’humanité. Il se crée de nouvelles circonstances d’un merveilleux effet dans sa vie quel que soit le domaine concerné, qui bénéficiera aussi aux autres…

Lorsque quelqu’un s’élève spirituellement, socialement, c’est la société entière et le monde qui s’élève.

« Il est merveilleux de faire le bien, sans aucun doute, le droit penser, le droit sentir le droit agir est ce qu’il y a de mieux pour nos affaires «

J’ose rajouter à cette citation le « droit parler ».

Pour certains grands occultistes de haut vol, le Karma est négociable sauf dans certains cas irrémédiables. On parle alors de Karma dur.

Ceux qui ont les moyens peuvent payer en faisant de bonnes œuvres de plus ou moins grande envergure, des œuvres à caractère social ou humanitaire. Ce qui importe est de le faire dans le plus grand détachement, de manière désintéressée, juste pour donner , aider et faire circuler…

Nous devrons sans doute traverser et souffrir des moments difficiles, mais qui deviendront plus légers, au fur et à mesure que la leçon est intégrée. Ces situations sont « mises devant nous pour nous mettre dans la nécessité de trouver la clé… » dit Satprem

D’une manière générale, nous sommes tous logés à la même enseigne, quelles que soient nos situations de vie, nous devons nous appliquer à rendre sacré le service à l’humanité, le travail au service de l’universel quel qu’en soit la forme et l’apparente portée, car nous ne connaîtrons jamais le véritable impact d’un battement de cil dans un clin d’œil ou en détails les conséquences dans la vie d’un inconnu, de notre sourire offert, de notre attention bienveillante dans la rue, dans notre cœur.

Le plus grand frein à toute véritable liberté est le poids du passé lesté de la culpabilité qui toujours nous guette pour mieux nous emprisonner, de certaines actions, bêtises ou erreurs que nous avons commises  et que nous croyons devoir payer.
Il s’agit de nous désencombrer, de nous en libérer..

Actions  et outils de conscientisation..

http://formation.guerison-karmique.com/7videos.php

J’ai toujours voulu être libre, même si au début de cette existence, je n’avais pas le souvenir de ce que la liberté signifiait vraiment. Dans ma prime jeunesse, je la considérais de l’extérieur comme une liberté de mouvement et de voyage physique et la cherchais aussi donc à l’extérieur de moi-même. J’ai accumulé les expériences diverses et variées et jusqu’à 36 ans à peu près j’ai fait exactement ou presque ce que j’ai voulu sans anicroche majeur. Jusqu’à ce que les choses se compliquent d’une force soudaine, inexplicable pour moi à l’époque et qui allait m’obliger bon gré mal gré, à changer d’orientation. Une situation qui faisait désordre et avec elle, une souffrance terrible, celle d’une errance, de ne pas être à ma place, de perdre et de flamber mon temps et mon existence…
Bien sur, il y a une richesse dans toute cette expérience, c’est toute la sagesse inscrite dans l’erreur…qui la conditionne  et qui l’enferme… et qu’il nous faut bien connaître…pour transformer notre vie.

Tout ce que j’avais aimé faire jusques là, qui me donnait aussi du plaisir était devenu une contrainte sans nom, une prison…Je vivais alors une inversion de polarité obligée et abrupte…On ne me laissait plus le choix…J’étais rappelée à l’ordre de voir et de vivre consciemment l’enfer que je nourrissais.
Je m’étais comme réveillée dans une lugubre impasse et je ressentais douloureusement l’urgence d’en sortir.
Le seul moyen était de vite tourner mes talons et la page afin de repartir sur de nouvelles bases. Mais pas si vite …. J’ai appris aussi que je devais apprendre… à le faire. Apprendre à me chausser et à marcher autrement, apprendre à construire sur de véritables valeurs, plus sures…en même temps que plus intérieures…
Affaiblie mais en état d’alerte, courageusement je faisais face à ce nouvel inconnu de moi- même.

A tâtons dans les ténèbres, je suivis le guide…A chaque étape, des moyens, des outils, des livres, des gens ont été et sont présents en cadeaux, les canaux de mon apprentissage, de ma lente mais sure progression, de ma compréhension sur le chemin de ma destinée…destinée de laquelle je n’avais que des bouts de pièces détachées, des flashs d’inspiration et d’intuition… Tout cela se met en ordre au fur et à mesure de mon avancée depuis plus de quinze années. En 2013, une nouvelle étape est franchie, de nouvelles clés me sont données, de nouveaux éléments de lecture, des outils plus précis d’investigation, vers une meilleure synthèse des données pour le meilleur de mon incarnation. Je suis maintenant inscrite à l’École de la transformation profonde, par la méthode de guérison karmique .

http://guerison-karmique.com/blog.php

Elle me donne un cadre journalier qui me permet de rester centrée, concentrée du mieux que je peux chaque jour sur l’axe vibratoire majeur et fondamental de ma vie..  cela  est une aide considérable… Cela peut peut-être vous aider , vous aussi à mieux comprendre le pourquoi , le comment de certaines de vos situations de vie, vous donnez des éléments de réponse  à ce qui  vous freine, vous bloque dans votre vie et que vous ne pouvez plus ignorer si vous voulez le dépasser….

… Gratitude infinie…

Une réflexion sur « Mythes et réalités sur le karma »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

CommentLuv badge

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.