l’art bienveillant d’un monde différent…

l'impact de l'art sur notre environnement vibratoire » Persévère, n’exerce pas l’art seulement mais pénètre aussi en son être intime; il le mérite car seuls l’art et  sa science élèvent l’homme jusqu’à la divinité….L’artiste véritable n’a point d’orgueil, il sait que l’art n’a pas de limites, il sent obscurément combien il est éloigné du but et tandis que peut-être il est admiré par d’autres, il déplore de n’être pas encore parvenu là où son meilleur génie ne brille  que comme un lointain soleil  »   Beethoven à une amie musicienne 1812

L’impact émotionnel de l’art n’est plus à démontrer

De l’art subjectif, personnel, pas toujours substantiel à l’art universel de la Nature qui tient de la magie pure, s’expriment différents degrés de conscience et de niveau d’être. L‘art subjectif est, au mieux, l’expression exercée et jubilatoire d’une réaction souvent portée au paroxysme. Il nous réjouit de bien des manières.

Il nous divertit souvent agréablement mais peut aussi insidieusement  nous déprimer le corps et l’âme en nous fascinant d’un trouble et d’une errance intérieure.

Des facteurs déterminants sont la nature et les états internes de l’artiste.

En musique, on sait que certaines notes produisent de la joie alors que d’autres engendreront de la tristesse, de la mélancolie, d’autres encore peuvent produire une forme de religiosité… Emoto-cristal-eau2 Des expériences scientifiques étonnantes ont mis en évidence les effets de la musique sur le développement des êtres sensibles, des végétaux mais aussi des cristaux d’eau.

Continuer la lecture de l’art bienveillant d’un monde différent…

Changer son regard, sortir des sentiers battus..

 

Je commence par des choses simples au quotidien, j’emprunte de nouveaux itinéraires pour me rendre d’un point à un autre et soudainement mon regard change… Je découvre ou je redécouvre sous un angle neuf les choses et la ville….J’écris même cette ligne de la main gauche pour changer…..Je ne rentre pas dans une zone de panique, je sors de ma zone de confort…je crée dans mon cerveau de nouveaux circuits neuronaux …c’est aussi çà être l’artiste de sa propre vie…

Continuer la lecture de Changer son regard, sortir des sentiers battus..

Réflexion sur la beauté éthique au rayon des cosmétiques

Ce jour là, il pleut. Je décide de prolonger ma promenade citadine en m’engouffrant dans un grand magasin; Je m’amuse dans ce passage en revue au rayon des cosmétiques. Je suis une femme parmi les autres, attardée sur les nombreux étalages colorés et séduisants au possible.

'étais à la fois l'actrice et la spectatrice. J'observais, ahurie, la multitude de femmes de tout âge et de toute condition, agglutinées, moi y compris, à ces points précis où se cultive tout l'apanage de notre stratégique beauté.
J’étais à la fois l’actrice et la spectatrice. J’observais, ahurie, la multitude de femmes de tout âge et de toute condition, agglutinées, moi y compris, à ces points précis où se cultive tout l’apanage de notre stratégique beauté.

Que pouvait bien me laisser entendre la nature dans ce curieux phénomène ?

Quelques hommes sillonnaient les rayons, compagnons ou errants solitaires, qui pouvaient se faire bons larrons de cette occasion de visiter le petit monde  parallèle de leurs consœurs et chères voisines dont le vis à vis offre toujours quelque agréable perspective.

Continuer la lecture de Réflexion sur la beauté éthique au rayon des cosmétiques

L’énergie de la résolution toute l’année

par MarinaB

Quoi que vous ayez décidé de mettre en place cette année, intégrez  l’objet de vos résolutions comme une étape indispensable vers la réalisation de vos rêves les plus fous, et qui doit vous mener vers des changements importants, décisifs dans votre vie.

Continuer la lecture de L’énergie de la résolution toute l’année

L’immortalité de l’âme ou comment dépasser la peur de la mort…

017-02511-05high.jpg

par MarinaB

« le jour que nous craignons le plus n’est autre que l’anniversaire de notre éternité  » Sénèque

La peur racine de la mort au final constitue le plus grand frein à une réelle et profonde intensité de vie …c’est ce que j’ai appris…

Car lorsqu’on a peur de la mort, on a tout simplement peur de vivre….

Le sujet me tient à cœur. C’est que dans cette vie, j’ai frôlé la mort de près.

Arrivés sur le tapis de l’existence, n’embrassons-nous pas  inéluctablement la mort ?!

Si  il y une certitude dans la vie, c’est bien celle-là.

 De mon point de vue, je ne vois pas la mort comme étant l’opposé de la vie ou son contraire mais plutôt comme faisant partie de la vie elle-même, comme 2 choses  qui ne sont pas séparées l’une de l’autre. 2 choses qui sont simplement des états différents du même processus d’évolution et d’involution  cyclique dans la nature des choses.

  Continuer la lecture de L’immortalité de l’âme ou comment dépasser la peur de la mort…

RAFRAICHISSEZ-VOUS L'ESPRIT